Quand j’ai goûté le fruit défendu, j’avais 9 ans.
J’avais pas le droit.
Et en plus, j’ai tout avalé.